PRÉJUGÉS et IDÉES FAUSSES sur l’HYPNOSE
15 février 2018
RENFORCER L’ESTIME DE SOI ET S’AIMER TEL QU’ON EST
13 mars 2018

Le life-coaching: Pourquoi et comment se faire coacher ?

Le life-coaching: pourquoi et comment se faire coacher ?



• Vous pouvez éprouver une difficulté, un problème dans votre vie professionnelle ou personnelle…
• Vous êtes à un moment de votre vie où vous devez faire le point, y voir plus clair…
• Vous avez besoin de nouveauté, de vous renouveler…
• Vous êtes bon dans ce que vous faites, mais vous voulez devenir le meilleur…
• Vous avez envie de rebondir après un échec…
• Vous avez un projet, mais vous ne savez pas bien comment l’entreprendre, le concrétiser…
• Vous avez une épreuve à passer, mais vous ne vous sentez pas suffisamment en confiance…
• Vous avez envie de découvrir cette pratique, pour peut-être en faire une profession…

Ce sont là les cas de figure courants, que je rencontre dans ma pratique de coach. Mon propos concerne ici le cadre du « life-coaching » que je distingue du coaching spécifique professionnel pour les sportifs, les artistes, les managers et chef d’entreprises.



Le coaching vise à obtenir des changements rapides de comportement


Autre spécificité, les life coachs travaillent sur des temps courts. On peut avoir besoin d’une dizaine de séances. Mais, dans certains cas, une seule peut suffire.
Une session de coaching se déroule en plusieurs étapes : la première séance établit les objectifs, la règle du jeu et la durée de la session. A la rencontre suivante, coach et client cernent les différents obstacles et les moyens de les surmonter. Une fois ce déblayage effectué, le coach met en place la stratégie que son client devra suivre, étape par étape. La dernière séance est un bilan sur les résultats.



Comment choisir son coach?


Il s'agit de choisir une personne qui a un véritable parcours dans le domaine, avec une ou plusieurs formations sur la question. J’estime que la formation d’un coach devrait se dérouler sur une durée de 3 à 5 ans. En cela je rejoins la position de la Société Française de Coaching. Normalement un coach professionnel se fait régulièrement superviser par des pairs, il respecte une charte éthique et un code de déontologie. Un parcours de psychothérapie personnelle ou d’analyse, me semble importante afin que le coach soit clair dans son positionnement.

Comme dans une démarche psy, dans la mesure du possible :
- Rencontrez plusieurs professionnels.
- Posez directement les questions sur leur parcours, leur déontologie, leur conception du métier de coach, leur pratique, leur tarif.
- Méfiez-vous ; de ceux qui vous assurent des résultats rapides et extraordinaires ; de ceux qui vous poussent à la « consommation » ; de ceux qui vous disent ce qui est bien ou mal ; ce que vous devez faire ; de ceux qui passent une partie de leurs temps à critiquer les autres coachs ; de ceux qui dénoncent les psy à tout bout de champ.

L’autre élément important est la relation.
Même si le coach est très compétent, si la relation et le « feeling » ne sont pas accordés, les résultats risquent de ne pas être au rendez-vous. Le coaching, c’est d’abord une relation, qui se développe dans le cadre d’un contrat clair et précis. La qualité de la relation et la précision du contrat sont deux données déterminantes pour l’évolution de la collaboration et des résultats attendus. Le coaching est une relation de respect, où chacun est à sa place et dans le rôle qui lui revient. Selon moi, le rôle du coach est d’accompagner, de faciliter, de catalyser l’évolution de la personne dans le respect de son rythme propre.
Lorsque toutes ces conditions sont réunies, alors un bout de chemin peut être accompli, avec dans nombre de situations, des résultats qui peuvent apparaître « extra-ordinaires ». Dans ces cas, cela indique q’une bonne alchimie s’est opérée, permettant de mettre en évidence que la vie, l’humain sont simplement extraordinaires.

RSS
Follow by Email