Détente relaxation méditation
QU’EST-CE QUE LE YOGA NIDRA? SES 5 BIENFAITS MAJEURS…
8 septembre 2019
Comment mettre fin aux réactions émotionnelles excessives et phobies avec NEMO?
8 octobre 2019

Comment mieux gérer sa colère Episode 2/2

Les émotions négatives

Premier pas pour se libérer de sa colère

Prenez des respirations profondes, lentes et régulières puis observez comment la colère se manifeste à l’intérieur de vous, prenez le temps de la vivre. Vous pouvez même prendre un coussin sur lequel vous allez sortir hors de vous votre colère. Cela vous aidera à vous recentrer.

Prenez conscience que la colère vous appartient, reprenez ainsi votre part de responsabilité. Rappelons d’abord que comme toutes les émotions, elle nous parle de nous et uniquement de nous, même quand nous ressentons de la colère vis-à-vis d’une personne, d’une institution, d’une situation etc. Comme toutes les émotions, elle nous signale un besoin insuffisamment comblé. Elle nous indique souvent qu’une limite a été franchie, que nous nous sentons agressés, abusés, floués, que quelqu’un empiète sur nos plates-bandes et elle est donc souvent liée au besoin de reconnaissance et d’affirmation de soi.

Reconnaissez ainsi que c'est en réalité envers vous-même que vous êtes en colère. La plupart des gens s'en veulent de ne pas avoir bien précisé ou bien communiqué quelque chose, de s'être laissés avoir, d'avoir agi sans réfléchir ou de ne pas avoir écouté leur intuition par exemple.

Lorsque votre colère implique une autre personne, il est important de lui exprimer ce que vous avez vécu en lui nommant votre émotion. Je vous conseille de lire l’article que j’ai publié sur la page blog du site internet de l’Espace Ananta, au sujet d’un outil en communication non violente : le DESC. Ne vous en voulez surtout pas car vous continueriez ainsi à entretenir cette colère envers vous-même. Sachez qu'il est tout à fait normal pour un humain de réagir lorsque quelqu'un vient toucher une de ses plaies, qu'elle soit physique ou psychologique.

Je recommande également de faire le miroir avec la personne concernée. Cette technique est formidable pour vous aider à vous connaître davantage et devenir plus conscient(e). Notez de quoi vous accusez l'autre d'être et ensuite vérifiez si ça vous arrive d'être comme ça des fois. Cet exercice n'a pas comme but de vous sentir coupable d'être comme ça mais plutôt pour vous aider à prendre conscience pourquoi vous réagissez comme ça à certains moments. Ceci vous aidera à avoir plus de compassion pour vous-même et pour les autres.

Quelques questions salutaires à vous poser :

Et vous, qu’est-ce qui vous met en colère ? Comment réagissez-vous quand vous êtes en colère ? Ces réactions : quels sont leurs bénéfices ? Quels sont leurs coûts ? Qu’est-ce que cette colère vous dit sur vous-même ? Comment y remédier ?

Et faites preuve de bienveillance envers vous-mêmes: il peut tous nous arriver de céder à la colère et de nous emporter… aussi inutile de nous traiter de tous les noms et de torpiller au passage l’estime de soi. Il est possible que cet emportement nous soit utile, si nous en tirons les leçons;) Et pour finir, rappelez-vous qu’1 minute de colère affaiblit le système immunitaire pendant 4 à 5 heures tandis qu’1 minute de rire renforce ledit système immunitaire pendant 24 h.