Comment mieux gérer sa colère Episode 2/2
12 septembre 2019

Comment mettre fin aux réactions émotionnelles excessives et phobies avec NEMO?

Nettoyage émotionnel

NEMO: un outil de nettoyage émotionnel puissant

Je me suis formée à cette technique avec Ienke KEIJZER, laquelle a créé et développé NEMO.

A quoi ça sert ?

A mettre fin à nos réactions émotionnelles excessives ou disproportionnées (dans un sens ou un autre, en trop ou en trop peu), à nos peurs et nos phobies. Avec cette technique, il est possible de de se libérer de ses réactions émotionnelles excessives et de ses phobies. Et de revenir à des réactivités naturelles, adaptées face à ce qui peut se passer dans notre vie. Ainsi, nous pouvons par exemple monter dans un ascenseur, passer à côté d’une araignée sans hurler…Il ne s’agit pas d’aimer les araignées ou aimer se faire faire une prise de sang, ou…, simplement de pouvoir agir dans une situation telle qu’elle est « objectivement ».

D’où vient NEMO ?

Des profondeurs de l'océan ;) Plus sérieusement...Il s’agit d’une technique qui est issue de la méditation Vipassana, de la sophrologie, de techniques NERTI et TIPI, de l’hypnose Ericksonienne, de l’EFT (emotionnal freedom technique) ainsi que de mouvements alternatifs provenant de l’EMDR.

Exemples de ce qui peut se travailler avec NEMO…des pistes de réflexion

Je réagis en trop ou trop peu dans telle ou telle situation Cette réaction est plus forte que moi, je n’y peux rien. Je sais bien que ce n’est pas nécessaire ou logique de réagir comme cela. Tout le monde ne réagit pas comme moi dans ce genre de situations. J’en souffre de réagir ainsi. Ça m’empêche de faire des choses.

La source de nos hyper réactivités

Au tout début de notre vie, nous expérimentons des événements que nous vivons pour certains comme traumatiques. Il ne s’agit pas forcément d’accidents, ou d’évènements graves mais d’événements que le tout petit considère comme traumatique (exemple : glisser sous l’eau bébé pendant un court instant dans le bain). Notre cerveau va alors encoder cet événement avec une charge émotionnelle négative. Heureusement la nature est bien faite : notre cerveau libère automatiquement dans la plupart des cas la charge émotionnelle négative. Il s’agit de la catharsis émotionnelle. Il arrive aussi que le processus naturel de la catharsis se retrouve bloqué et ne se fasse pas. Ce qui nous amène des années plus tard, à l’âge adulte à vivre des situations avec des émotions disproportionnées par rapport à la réalité de la situation. Le cerveau fait alors des liens sur le plan émotionnel entre ce que nous vivons et ce que nous avons vécu, vu, entendu, ressenti. Notre réaction disproportionnée, notre hyper réactivité est alors liée, non pas à la situation dans laquelle nous nous trouvons à ce moment-là, mais à l’événement encodé avec une charge émotionnelle négative lors de notre vie intra utérine ou dans notre petite enfance. La route neuronale vers un évènement traumatique se renforce dans toutes les situations perçues par notre cerveau comme similaires. Les phobies peuvent alors se renforcer et se développer sous plusieurs formes. Exemple : la phobie de la conduite et la phobie de l’eau, le vertige et l’agoraphobie….

Comment ça marche?

Le but de NEMO est de revisiter l’évènement traumatique de base pour libérer la charge émotionnelle négative de son encodage et enlever le bouton d’alarme qui cause les hyper réactivités. Il s’agit de réaliser un travail au niveau des sensations corporelles. « Ce revécu en sensations désamorce la charge émotionnelle et ainsi enlève le bouton d’alarme, ce qui fait que le curseur de notre réactivité se régule et se remet en position standard »: Ienke KEIJZER. Le travail se fait au niveau de notre cerveau reptilien, soit la partie la plus ancienne et la plus profonde de notre cerveau. Pour faire du NEMO, il est important de mettre toutes nos pensées en veille le temps de la séance et d’écouter notre corps et uniquement notre corps.

A partir de quel âge peut-on faire un nettoyage émotionnel ?

A partir de 7-8 ans, soit à l’âge de raison et la capacité qu’a l’enfant à se dissocier des situations et de ses émotions. Et pas d’âge limite ensuite :)